L'apport des écosystèmes au bien être humain | Zones Humides
 

L'apport des écosystèmes au bien être humain

L’Evaluation des Ecosystèmes pour le Millénaire -Millenium ecosystem assessment –MEA, UNEP 2005 a joué un rôle fondamental dans la prise de conscience de l’apport des écosystèmes au bien-être humain. En évaluant 31 services issus de la diversité biologique, classés en quatre catégories, le MEA démontre que la plupart des biens et services rendus/offerts aux sociétés humaines dépendent de l’état des écosystèmes (Hernandez, 2009).

Les bénéfices tirés des écosystèmes se composent de services de prélèvement, de régulation et les services d'ordre culturel qui affectent directement les populations et les services d'autoentretien nécessaires à la délivrance des autres services. Les changements dans la capacité de délivrer ces bénéfices affectent le bien être de l'Homme sous forme d'impacts sur la sécurité, les éléments essentiels pour une vie agréable, la santé, et les relations sociales et culturelles. Ces éléments constitutifs du bien-être sont à leur tour influencés par, et affectent les libertés et la possibilité de choisir des individus.

   

Source : Millenium Ecosystem Assessment, 2005. ECOSYSTEMS AND HUMAN WELL-BEING: WETLANDS AND WATER Synthess. World Resources Institute, Washington, DC; 80p.
 

Les milieux humides et leurs services écosystémiques sont extrêmement précieux pour tous les peuples du monde : c’est une des conclusions majeures de "l’Évaluation des écosystèmes en début de millénaire", de "l'Évaluation des zones humides : Orientations sur l’estimation des avantages issus des services écosystémiques des zones humides " du Groupe d’évaluation scientifique et technique de la Convention de Ramsar.

 

Page mise à jour le 10/09/2015
Haut