Restauration des échanges hydrauliques entre les étangs palavasiens (Hérault) pour améliorer la qualité des eaux lagunairesRamsar

Page mise à jour le 09/02/2018
Créée le 26/05/2011

L'opération

Type d'ingénierie écologique Restauration et réhabilitation
Type de génie écologique Non renseigné
Enjeux (eau, biodiversité, climat) Qualité de l’eau
Ressource en eau (quantité)

Début des travaux
Fin des travaux
février 2005
mars 2011
Surface concernée par les travaux 6600.00 ha

La zone humide dans la partie restaurée

Type de milieu (Ramsar) J - Lagunes côtières saumâtres/salées
Type de milieu (SDAGE) Marais et lagunes côtiers
Type hydrogéomorphologique Estuarien et côtier

Contexte réglementaire Réserve Naturelle NationaleRéserve de Chasse (ACCA)Réserve de PêcheArrêté Préfectoral de BiotopeSite du CELRLSite inscritSite classé
Autres Sites Natura 2000 (ZPS et SIC) « Etangs palavasiens et étang de l’Estagnol »
Loi Loi littoral

Références au titre des directives européennes
Référence de la Masse d'eau FRDT11
Référence du site Natura 2000
FR9101410
FR9110042

Localisation

Pays France
Bassins Rhône-Méditerranée
Région(s)LANGUEDOC-ROUSSILLON
Département(s)HERAULT (34)
Communes(s)FRONTIGNAN (34108)
LATTES (34129)
MIREVAL (34159)
PALAVAS-LES-FLOTS (34192)
PEROLS (34198)
VIC-LA-GARDIOLE (34333)
VILLENEUVE-LES-MAGUELONE (34337)

Carte de localisation bassin versant des étangs palavasiens
Carte de localisation bassin versant des étangs palavasiens

Les objectifs du maître d'ouvrage

Améliorer la qualité des eaux des lagunes en favorisant les échanges d’eau entre les cours d’eau, les étangs et la mer et en évitant le confinement des masses d’eau

Maintenir le rôle régulateur des lagunes et leurs zones humides périphériques, vis-à-vis des crues

Limiter le comblement des étangs en restaurant les échanges de sédiments entre les étangs et la mer

Faciliter le transit des populations piscicoles

Le milieu et les pressions

Le complexe des étangs palavasiens est composé de plusieurs étangs et zones humides d’une surface d’environ 6000 hectares. Au XVIIème siècle, ces étangs n’étaient en fait qu’une seule et même lagune allant du bassin de Thau à celui de Mauguio (SMNLR, 1991), avant d’être fragmentée en 10 étangs par divers aménagements : tout d’abord la construction du canal du Rhône à Sète dès la fin du XVIIème siècle favorisant les transports de marchandises par voies navigables, puis le développement des axes routiers en faveur de l’émancipation des villes balnéaires. Ces constructions ont fortement réduit les échanges hydrauliques des étangs, ont porté atteinte au fonctionnement écologique et accentué le phénomène naturel de comblement sédimentaire.
Les étangs communiquent avec la mer par le port de Carnon, l’embouchure du Lez, le Grau de Prévost et le port de Frontignan. Le canal du Rhône à Sète fractionne les étangs de première ligne (Pierre Blanche, Prévost et Grec) et de deuxième ligne (Ingril, Vic, Arnel et Méjean).
On trouve sur les étangs palavasiens une quarantaine de pêcheurs aux filets, une dizaine de pêcheurs de palourdes, et quelques producteurs conchylicoles. La viticulture est également bien implantée sur le pourtour des étangs.
En plus de ces activités traditionnelles, ont lieu des activités de loisirs (chasse, activités nautiques, découverte des espaces naturels) et du trafic fluvial.
Le complexe des étangs palavasiens est caractérisé par une grande diversité d’habitats naturels, notamment les lagunes côtières, les steppes salées. On y trouve quelques espèces végétales patrimoniales telles que la Saladelle de Girard, l’euphorbe peplis ou la cresse de crête. En ce qui concerne l’avifaune, 250 espèces d’oiseaux (migratrices ou hivernantes) sont présentes sur le site. Le site est également remarquable pour une espèce de tortue, la Cistude d’Europe.

Carte locale Etangs palavasiens - Géoportail - IGN
Carte locale Etangs palavasiens - Géoportail - IGN

Les opportunités d'intervention


Les dégradations liées au développement des activités anthropiques aux abords des étangs et sur leur bassin versant ont accéléré le comblement sédimentaire sur ces lagunes et ont porté atteinte à la qualité des eaux lagunaires. Le Réseau de Suivi Lagunaire, mis en place par la Région Languedoc-Roussillon en association avec l'Agence de l'eau et l'Ifremer, a mis en évidence une qualité médiocre de l’eau au regard de l’eutrophisation. Les interventions prévues sur ces différentes passes étaient nécessaires pour améliorer les échanges hydrauliques entre les masses d'eau du complexe des étangs Palavasiens et accroître le déconfinement des étangs tout en veillant à la non dégradation de masses d'eau de qualité différente.

Après une étude des passes et un diagnostic de priorisation, le Syndicat Mixte des Etangs Littoraux (Siel) a donc programmé la restauration progressive des communications hydrauliques sur le site. Une opération pilote a été réalisée en 2005 sur la passe du Mas Rouge entre le Canal du Rhône à Sète et l’étang du Méjean. Ces premiers travaux ont permis de tester la méthodologie du projet.
De plus, ce projet est en accord avec les documents de planification du site (SAGE « Lez Mosson Etangs palavasiens » et SCOT de Montpellier Agglomération).
 

Les travaux et aménagements


Quatre opérations de restauration de passes ont été menées sur le territoire des étangs palavasiens :
- Passe du Mas Rouge, Etang du Méjean/canal du Rhône à Sète, 2005, Maître d'Ouvrage Siel
- Passe Or Méjean, Etang du Méjean/Etang de l’Or/Canal de Carnon, 2008, Maître d'Ouvrage Siel
- Passe des Trois Yeux, Etang de Vic/canal du Rhône à Sète, 2011, Maître d'Ouvrage Thau Agglomération
- Passe Vic-Ingril, Etang de Vic/Etang d’Ingril, 2011, Maître d'Ouvrage Thau Agglomération.

Les travaux de restauration des communications hydrauliques concernent les passes entre les étangs et le canal du Rhône à Sète, ainsi que les passes inter étangs.
Il existe 24 passes entre les étangs et le canal du Rhône à Sète, 7 de ces passes ont été jugées comme prioritaires. En 2011, 4 de ces 7 passes ont fait l’objet d’opérations de restauration, dans un premier temps.

Le chantier de restauration est réalisé en une phase. Les travaux consistent en l’extraction des sédiments et l’évacuation du matériel curé. Le matériel choisi pour le dragage est fonction du milieu et des bennes étanches sont utilisées pour évacuer les sédiments. Des barrages flottants anti-matières en suspension ont été mis en place autour du chantier. En fonction des chantiers, les sédiments sont évacués par voie terrestre ou par voie d’eau (canal du Rhône à Sète). Les sédiments extraits seront pour la plupart évacués vers une décharge adaptée et autorisée. Toutefois, sur certains sites et compte tenu des analyses qui ne révèlent aucune contamination, un dépôt de sédiments sur les berges sera réalisé.
Deux maîtres d’ouvrage ont été identifiés en fonction de leurs zones de compétences, pour porter ces opérations de restauration souvent très lourdes à porter tant techniquement que financièrement :
- Siel sur les palavasiens Est (Etang de l’Arnel, Pierre blanche, Prévost, Méjean et Grec)
- Thau agglomération sur les palavasiens ouest (Ingril, délaissés d’étangs de Frontignan, Vic)
Lors de la réalisation de travaux, une surveillance quotidienne est apportée par le maître d’ouvrage et surtout par son maître d’œuvre.

Restauration de la passe Or-Méjean – 2008 - SIEL
Restauration de la passe Or-Méjean – 2008 - SIEL
Restauration passe Or-Méjean – 2008 - SIEL
Restauration passe Or-Méjean – 2008 - SIEL

La démarche réglementaire

  • 4.1.3.0 (D) Dragage et/ou rejet y afférent en milieu marin.


La gestion


Le Syndicat Mixte des Etangs Littoraux (Siel) est né en 1999, de la volonté des communes riveraines des étangs palavasiens de valoriser leur territoire. Il regroupe 7 communes : Pérols, Lattes, Palavas les Flots, Villeneuve-lès-Maguelone, Vic la Gardiole, Mireval et Frontignan. Ces trois dernières communes sont représentées par la Communauté d’Agglomération du Bassin de Thau (CABT).
Le périmètre d’action du Syndicat correspond au périmètre du site Natura 2000 « Etangs palavasiens et étang de l’Estagnol » arrêté le 3 Mars 2006.


Les communes ont souhaité organiser une concertation avec les acteurs du territoire pour permettre la mise en place d’une véritable politique de conservation des zones humides. Ainsi, le Siel, en tant que gestionnaire, mène des actions de connaissance des milieux et de mise en valeur du patrimoine naturel, de travaux d’entretien, de restauration des milieux, de sensibilisation du public et de vigilance.
C’est donc dans le cadre de ses missions de restauration écologique que le Siel a programmé ces travaux de restauration de passes.


Thau agglomération, créée en 2003, a pris la compétence gestion et protection des espaces naturels protégés et remarquables. Les sites concernés par la compétence ont été définis à partir des inventaires disponibles ou des espaces déjà concernés par des mesures de gestion et de protection. De plus, par la convention cadre de 2005, Thau agglomération est gestionnaire des sites du Conservatoire du Littoral.

 

Le suivi

Une bathymétrie est réalisée en fin de chantier par le prestataire des travaux. Cette bathymétrie servira de document de référence lors des bathymétries de contrôle les années suivantes.
Le maître d’ouvrage de chaque opération s’engage à réaliser une bathymétrie de contrôle :
- L’année qui suit l’année du chantier,
- 5 ans après les travaux.
Ces bathymétries permettent d’évaluer la stabilité des sédiments dans les passes et d’anticiper la formation d’éventuelles zones de sédimentation.

De plus, le suivi réalisé dans le cadre du Réseau de Suivi Lagunaire permet d’observer si l’amélioration du fonctionnement hydraulique des passes a réduit les phénomènes d'eutrophisation.
Un suivi des paramètres physico-chimiques de l’eau est également effectué par le SIEL dans le cadre du Forum Interrégional des Lagunes Méditerranéennes (FIL MED) porté par le Pôle-relais lagunes méditerranéennes.
 

LRestauration de la passe Vic-Ingril – 2011 - SIEL
LRestauration de la passe Vic-Ingril – 2011 - SIEL
Restauration de la passe Vic-Ingril – 2011 - SIEL
Restauration de la passe Vic-Ingril – 2011 - SIEL

Le bilan et les perspectives

Les principales passes, diagnostiquées comme prioritaires en 2005, ont presque toutes été restaurées.
Le Siel et Thau Agglomération ont sollicité les services de navigation Rhône Saône et VNF pour que le relais soit pris et que ces deux structures entretiennent les passes lors de l’entretien annuel du canal du Rhône à Sète. Cette demande n’a pas encore de réponse officielle à ce jour.
Le Siel et Thau Agglomération continueront d’intervenir sur des opérations ponctuelles de reconnexion des étangs entre eux.
Prochain projet : la restauration de la connexion hydraulique entre le principal délaissé de Frontignan et l’étang d’Ingril Sud sous maîtrise d’ouvrage Thau Agglomération. A ce jour aucun calendrier de travail n'est encore établi.

La valorisation de l'opération


Coûts

Le coût des travaux est extrêmement difficile à estimer compte tenu des dossiers règlementaires à réaliser, de l’évacuation des sédiments (2500 m3) et leur mise en décharge autorisée…
Le coût global des travaux sur l’ensemble des 7 passes entre les étangs et le canal du Rhône à Sète et sur 3 des passes inter étangs avait été évalué à environ 500 000 € TTC en 2005. On sait aujourd’hui qu’une opération telle qu’Or-Méjean ou Vic-Ingril représente environ 200 000 € TTC à elle seule.

Coût des études Non renseigné
Coût des acquisitions Non renseigné
Coût des travaux et aménagement Non renseigné
soit, le coût à l'hectare :
Non renseigné 
Coût de la valorisation Non renseigné
Coût total de l’opération Non renseigné

Partenaires et maître d'ouvrage

Partenaires financiers et financements - Agence de l'eau RM&C - Région Languedoc-Rousillon - Département de l’Hérault - Maître d’Ouvrage en autofinancement
Partenaires techniques du projet - IFREMER - CEPRALMAR - Voies navigables de France (VNF) - Service de navigation Rhône Saône - Les gestionnaires des sites concernés - Les communes concernées - Le Conservatoire du Littoral - les propriétaires des terrains concernés


Maître d'ouvrage Siel (Syndicat Mixte des Etangs Littoraux) et Thau Agglomération


Contacts Juliette PICOT (directrice du SIEL) et Mickaël DEBETENCOURT (Thau Agglomération)
  SIEL : Salines de Villeneuve Chemin des Salins 34750 VILLENEUVE LES MAGUELONE Tel : 04 67 13 88 57 Thau Agglomération : Route de Sète BP18 34540 BALARUC LES BAINS Tel : 04 67 46 47 07

siel@ville-frontignan.fr

Référence(s) bibliographique(s)

DALOZ Aurélien (2005) Diagnostic des communications hydrauliques des étangs palavasiens et recherche de filières d’évacuation des sédiments, Siel.

SIEL. (2007) Dossier global de restauration hydraulique des passes entre les étangs et le canal du Rhône à Sète. Dossier de déclaration de travaux. Siel : 84 p.

SIEL. (2007) Dossier global de restauration hydraulique des passes inter étangs. Dossier de déclaration de travaux. Siel : 59 p.

 

Haut
Erreur | Zones Humides

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.