Etude pour l’amélioration du fonctionnement hydraulique de l’étang de Bages-SigeanRamsar

Page mise à jour le 09/02/2018
Créée le 14/04/2015

L'opération

Type d'ingénierie écologique Restauration et réhabilitation
Type de génie écologique Non renseigné
Enjeux (eau, biodiversité, climat) Qualité de l’eau
Bon état des habitats
Elévation du niveau de la mer

Début des travaux
Fin des travaux
décembre 2011
novembre 2013
Surface concernée par les travaux 0.01 ha

La zone humide dans la partie restaurée

Type de milieu (Ramsar) J - Lagunes côtières saumâtres/salées
Type de milieu (SDAGE) Marais et lagunes côtiers
Type hydrogéomorphologique Estuarien et côtier

Contexte réglementaire Parc Naturel RégionalSite inscrit
Autres Non concerné
Loi Loi littoral

Références au titre des directives européennes
Référence de la Masse d'eau FRDT04
Référence du site Natura 2000
FR9101440

Localisation

Pays France
Bassins Rhône-Méditerranée
Région(s)LANGUEDOC-ROUSSILLON
Département(s)AUDE (11)
Communes(s)BAGES (11024)
SIGEAN (11379)

Carte de localisation de l'étang de Bages-Sigean
Carte de localisation de l'étang de Bages-Sigean

Les objectifs du maître d'ouvrage

Les acteurs locaux, et notamment les pêcheurs de l’étang, ont souhaité, avant que soit prise la décision de l’enlèvement ou non des anciennes piles sous le pont de la voie ferrée, que soit étudié l’impact de cet aménagement sur la salinité de l’étang et son fonctionnement écologique (qualité de l’eau, végétation lagunaire, poissons, méduses…).

Le milieu et les pressions

L’amélioration du fonctionnement hydraulique des étangs est l’un des objectifs du contrat d’étangs. Pour l’étang de Bages-Sigean, l’enlèvement d’obstacles dans le grau a été préconisé: ces ouvrages limitent les échanges mer-étangs du fait de la réduction de la section de circulation des eaux, et de la turbulence induisant une perte d’énergie de l’eau dans le grau.
Une première action a été réalisée en 2004 pour améliorer les échanges avec la mer par l’enlèvement partiel d’un barrage à vannes dans le grau de Port la Nouvelle. Au niveau de ce barrage, la section (largeur x profondeur) du grau était réduite à 54m², alors que la section « naturelle », s’il n’y avait pas eu d’obstacles, aurait été de l’ordre de 200 m2. Cet aménagement a ainsi permis d’augmenter cette section à 102 m².

Etang de Bages-Sigean - Géoportail - IGN
Etang de Bages-Sigean - Géoportail - IGN

Les opportunités d'intervention


Une deuxième action est inscrite au contrat d’étangs : l’enlèvement d’un autre obstacle situé plus en amont, au débouché du grau dans la lagune, à la hauteur du pont de la voie ferrée.
A ce niveau, la section du chenal est réduite à environ 59 m² du fait de la présence d’anciennes piles en pierre immergées entre les piles soutenant le pont actuel. La faisabilité technique de l’enlèvement des anciennes piles a été étudiée par RFF dans le cadre du contrat d’étang, à la demande du PNR de la Narbonnaise. Cet aménagement, réalisable techniquement, augmenterait la section d’échanges sous le pont de la voie ferrée de 59 à 100m2, induisant ainsi une augmentation des échanges mer-étangs.

Les travaux et aménagements


Le Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée et l’Ifremer se sont associés pour réaliser cette étude. En utilisant un modèle hydrodynamique existant sur l’étang de Bages-Sigean, l’impact de différents scénarios d’aménagement et de gestion sur les variations de salinité a été étudié. Le Parc a ensuite sollicité l’avis de scientifiques spécialisés sur les milieux lagunaires qui, à la lumière de l’étude et de leurs connaissances, ont pu donner un avis éclairé sur les choix d’aménagement.
D’un point de vue biologique, une augmentation de salinité de 1 à 2 unités liée à l’enlèvement des anciennes piles du pont de la voie ferrée dans le grau, ne devrait pas induire de changements notables sur les différents compartiments de la faune et la flore lagunaire, ni sur la qualité des eaux de la lagune.
Cependant, les scientifiques ont considéré qu’il conviendrait de raisonner à plus long terme (2050-2100), et d’anticiper une augmentation de la salinité des eaux lagunaires liée à la fois à la montée du niveau de l’eau de mer et à la diminution des quantités d’eau douce drainées par les fleuves, en lien avec les changements climatiques.
Dans ce contexte, ils se sont prononcés sur le fait qu’il ne serait peut-être pas souhaitable d’accentuer le phénomène par l’enlèvement des anciennes piles de pont.

Enlèvement du barrage à vannes (1), 2004 © PNRNM
Enlèvement du barrage à vannes (1), 2004 © PNRNM
Enlèvement du barrage à vannes (2), 2004 © PNRNM
Enlèvement du barrage à vannes (2), 2004 © PNRNM

La démarche réglementaire

Non renseigné


La gestion


Non renseigné

Le suivi

Non renseigné

Pont de la voie ferrée (1), 2012© PNRNM
Pont de la voie ferrée (1), 2012© PNRNM
Pont de la voie ferrée (2), 2012© PNRNM
Pont de la voie ferrée (2), 2012© PNRNM

Le bilan et les perspectives

Les résultats de l’étude et les conclusions des scientifiques ont été présentés au comité de suivi de l’étude en mai 2012 puis aux pêcheurs professionnels de l’étang en réunion de prud’homie en juin 2012. En fin de réunion, les avis étant partagés sur cet aménagement, les pêcheurs ont souhaité procéder à un vote. Sur les 16 pêcheurs présents, 10 se sont prononcés contre l’enlèvement des embâcles.
Pour finir, en janvier 2013, un avis a été demandé au comité de pilotage des étangs du Narbonnais, réunissant tous les acteurs concernés par l’étang de Bages-Sigean, sur la base des résultats de cette concertation. La décision de non-intervention pour l’enlèvement de ces embâcles a été validée à l’unanimité.

La valorisation de l'opération

Cette étude et les choix qui en ont découlé ont fait l’objet d’un article dans la Lettre des lagunes du Pôle-relais lagunes méditerranéennes (cf. ref bibliographique ci-après).


Coûts

15 000 € TTC

Coût des études 15000
Coût des acquisitions Non renseigné
Coût des travaux et aménagement Non renseigné
soit, le coût à l'hectare :
Non renseigné 
Coût de la valorisation Non renseigné
Coût total de l’opération Non renseigné

Partenaires et maître d'ouvrage

Partenaires financiers et financements - PNR Narbonnaise en Méditerranée
Partenaires techniques du projet - Pêcheurs - Scientifiques : comité scientifique du PNR (groupe de travail spécifique)


Maître d'ouvrage Syndicat mixte de gestion du Parc naturel régional de la Narbonnaise

Contacts Karine Dusserre
  Domaine de Montplaisir 11100 Narbonne

info@parc-naturel-narbonnaise.fr

Référence(s) bibliographique(s)

CESMAT, L. (2012). Etude hydrologique de l’étang de Bages-Sigean. Impact de différents scénarii d’aménagement et de gestion sur les variations de salinité. Parc Naturel Régional de la Narbonnaise en Méditerranée, Agence de l'eau Rhône-Méditerranée & Corse, CEN L-R : 90 p. Consulter la base documentaire du Pôle-relais lagunes méditerranéennes

PÔLE-RELAIS LAGUNES MEDITERRANEENNES (2012). Aménagement dans le grau de l’étang de Bages-Sigean (11). Lettre des lagunes hors-série n°5 – décembre 2012. Consulter la Lettre des lagunes.

Haut
Erreur | Zones Humides

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.