Effacement du plan d’eau de Coupeau sur le Vicoin et réaménagement du lit mineur

Page mise à jour le 19/02/2018
Créée le 21/12/2009

L'opération

Catégories Restauration et réhabilitation
Type d'opération Suppression et dérivation d'étangs sur cours d'eau
Type de milieux concerné Cours d'eau de zone intermédiaire
Enjeux (eau, biodiversité, climat) Continuité écologique

Début des travaux
Fin des travaux
avril 2008
octobre 2010
Linéaire concerné par les travaux 800 m

Cours d'eau dans la partie restaurée

Nom Le Vicoin
Distance à la source 28.00 km
Largeur moyenne à pleins bords avant travaux
10.00 m
Largeur moyenne à pleins bords après travaux Non renseigné
Pente moyenne 2.00 ‰
Débit moyen 1.90 m3/s

Contexte réglementaire Non concerné
Autres Non concerné
Loi Non concerné

Références au titre des directives européennes
Référence de la Masse d'eau FRGR0517
Référence du site Natura 2000 Non concerné
Code ROE Non renseigné

Localisation

Pays France
Bassins Loire-Bretagne
Région(s)PAYS DE LA LOIRE
Département(s)MAYENNE (53)
Communes(s)SAINT-BERTHEVIN (53201)
Région PAYS DE LA LOIRE

Titre et Droits de diffusion
Carte de localisation

Les objectifs du maître d'ouvrage

Gestion durable du transit sédimentaire à des coûts acceptables

Restauration de l’hydrosystème et de la continuité écologique

Aménagement d’espaces de loisirs et de détente (randonnée, animation culturelle, sentier d’interprétation, pêche…)

Le milieu et les pressions

Le Vicoin est un cours d’eau de deuxième catégorie piscicole de 47 kilomètres de long. Affluent de la Mayenne, il draine un bassin versant de 235 km2. Le bassin versant est dominé par l’agriculture et la vallée est caractérisée par des coteaux boisés. De nombreux ouvrages sont présents sur le linéaire du Vicoin, dont le seuil du plan d'eau de Coupeau créé en 1969. Cet étang, fermé par un clapet de 9 mètres de large pour 1,80 mètre de hauteur, fait 3 hectares, soit 800 mètres de longueur sur 40 mètres de largeur au maximum. Aucun enjeu hydraulique de rétention des eaux pluviales ne s'impose sur ce plan d’eau qui n’a pas de rôle de régulation des débits. Par contre, de nombreuses activités de loisirs, restaurant, camping, pêche et surtout promenade y sont rattachées. Cet ouvrage fait obstacle à la continuité écologique et constitue un véritable piège à sédiments. Le plan d’eau est eutrophisé et une dérive typologique du peuplement piscicole est observée.

Titre et Droits de diffusion
Carte locale

Les opportunités d'intervention

Le site nécessitait des curages relativement fréquents (tous les 6 à 10 ans) et les volumes extraits étaient de plus en plus importants. Suite aux trois derniers curages, en 1988 pour 15000 m 3, en 1996 pour 8 000 m3 et en 2004 pour 30 000 m3 (110 000 €), il a été décidé de lancer une étude pour connaître les possibilités alternatives d'aménagement du site avec pour objectif de régler le problème de l’envasement. 3 scénarii alternatifs ont été proposés. La mairie de Saint-Berthevin s’est entouré d’un groupe de travail associant les représentants des collectivités (commune, syndicat de bassin du Vicoin, conseil général), les pêcheurs (association communale, fédération de la pêche de la Mayenne), les professionnels du tourisme (office du tourisme, restaurateur du Moulin de Coupeau), l’association de protection de l'environnement la Cardamine et les administrations (agence de l'eau, direction départementale de l’agriculture et des forêts – DDAF-, conseil supérieur de la pêche -nouvellement office national de l’eau et des milieux aquatiques- direction régionale de l’environnement - DIREN) et la commission locale de l’eau du Sage pour étudier les différents scénarii. Les membres du groupe de travail ont, à l'unanimité, adopté le scénario qui permet un retour du Vicoin à l'état naturel. Le groupe de travail a été consensuel et pragmatique.

Les travaux et aménagements

A l’issue du curage de 2004, le clapet n’a pas été remonté. Le plan d’eau a été laissé en vidange plusieurs mois permettant au cours d’eau de retracer un lit préférentiel. En 2008, l’ouvrage a été démantelé. Le lit du Vicoin a été remodelé dans l’emprise de l’ancien plan d’eau en respectant le tracé que le Vicoin avait repris naturellement. Un lit mineur de 4 mètres de large en moyenne (2 mètres à l’étiage) a été façonné. Quelques travaux sur les berges ont été réalisés. Il s’agit de génie végétal notamment, de recharge granulométrique et de créations de banquettes. Des zones humides latérales mises en eau pendant les crues ont aussi été créées. Le site de Coupeau étant un lieu de loisirs, des aménagements récréatifs et touristiques comme des sentiers balisés, des passerelles, des platelages (planchers bois sur pilotis) seront aménagés sur l’ensemble du site en 2010. Le coût de ces aménagements est estimé à 163 700 € HT.

La démarche réglementaire


Nomenclature Eau (installations, ouvrages, travaux et activités)
Déclaration d’Intérêt Général
Nomenclatures s'appliquant sur le site :
2.2.3.0 (A) Rejet dans les eaux de surface
3.1.2.0 (A) Modification du profil en long ou le profil en travers du lit mineur d’un cours d’eau ou dérivation d’un cours d’eau
3.1.4.0 (A) Consolidation ou protection des berges
3.2.2.0 (A) Installations, ouvrages ou remblais dans le lit majeur d'un cours d'eau

La gestion

L’entretien ultérieur de la végétation aux abords du cours d’eau sera réalisé dans un premier temps en régie par les services des espaces verts de la commune.

Le suivi

Aucun état initial n’a été réalisé hormis celui demandé dans le dossier d’autorisation. Il est principalement basé sur de la bibliographie. Aucun suivi biologique n’a été mené suite aux travaux. L'association de protection de l'environnement locale (la Cardamine) souhaite s'engager sur un suivi botanique.

Le bilan et les perspectives

Les premières constatations sont pour le moment conformes aux attentes et mettent en évidence une bonne stabilisation du nouveau lit, une diversité des faciès d’écoulement. Le bénéfice sur les espèces sera important puisqu'il s'agit d'un effacement d’ouvrage. Toutefois aucun suivi ne permettra de l’évaluer, ce qui constitue un des points faibles du projet. La collectivité a souhaité s’adapter au processus d’ajustement naturel du Vicoin, la réhabilitation du lit a davantage servi à accompagner les réactions naturelles du cours d’eau, plutôt que de créer quelque chose d’artificiel. Toutefois, le côté touristique du site a incité les élus à vouloir des résultats paysagers rapides, ce qui les a poussés à demander un processus de renaturation accéléré dans le lit du Vicoin. La transformation du site, relativement impopulaire au départ, a finalement été très bien acceptée par les usagers. De ce point de vue, il s’agit incontestablement d’une réussite sur le plan social. Monsieur le Maire de Saint-Berthevin décrit le site de Coupeau comme étant le « poumon vert » de la ville. Il a ainsi la volonté de constituer sur ce site une vitrine d’éducation à l’environnement, d’améliorer l’accessibilité notamment pour les personnes à mobilité réduite, de prolonger ces aménagements en aval sur le site du « petit Saint-Berthevin », de créer un théâtre de verdure à plus long terme dans le respect de l’état naturel du site. Pour la Mairie, ce projet est une réussite, le budget a été respecté. L’effacement du plan d’eau semblait la solution économiquement durable sur le plan financier car les coûts d’entretien devenaient de plus en plus fréquents et de plus en plus onéreux. La collectivité a le sentiment d’avoir favorisé la biodiversité, participé à préserver l’environnement et amélioré le cadre de vie de la commune. Ce site constitue aujourd’hui un site vitrine. Il sert de référence, d'une part sur le plan de la réalisation en elle-même, d'autre par comme site de visite pour motiver les autres élus du département (et même d'autres départements). Ce projet réussi a servi de point d’appui pour l’élaboration du contrat de restauration et d’entretien par le syndicat qui inclut 29 démantèlements d’ouvrages.

La valorisation de l'opération

Des actions de mise en valeurs pédagogiques seront mises en œuvre en partenariat avec l’association Cardamine, les écoles et les centres de loisirs. Pendant la durée des travaux, de nombreuses actions de communications ont été réalisées dans la presse locale, le journal municipal et le site internet de la commune, sur des panneaux d’informations sur le site, et par un reportage de France 3 télévision. La signature du contrat de restauration lié au Sage Mayenne a été précédée d’une visite du site en présence des élus du département, de la région et de Madame la Préfète, avec article de presse à la clé.

L'Agence de l'eau Loire-Bretagne a également valorisé l'action dans une vidéo.

Le projet a reçu la « mention spéciale du jury » lors des Trophées de l’eau Loire-Bretagne 2009.

MédiasMédias


Coûts

Coût des études préalables 61 210 € HT
Coût des acquisitions Non renseigné
Coût des travaux et aménagement 443 135 € HT
soit, au mètre linéaire : 554
Coût de la valorisation 16 720 € HT
Coût du suivi Non renseigné
Coût total de l’opération 521 065 € HT

Témoignage

Existence d'un témoignage
Témoignage Non renseigné

Partenaires et maître d'ouvrage

Partenaires financiers et financements - agence de l'eau (40%) - conseil général (13%) - conseil régional (6%) - ministère de l'intérieur (pour les aménagements récréatifs et touristiques) 6% - syndicat du bassin du vicoin (1%)
Partenaires techniques du projet - Onema service départemental - Direction régionale de l’environnement (DIREN) - Direction départementale de l’agriculture et des forêts (DDAF) - Fédération départementale de la pêche


Maître d'ouvrage Commune de Saint-Berthevin

Contacts Evelyne Avril
  Mairie de Saint-Berthevin Place de l’Europe - BP 4255 - 53 942 SAINT-BERTHEVIN Cedex
evelyne.avril@ville-saint-berthevin.fr

Maître d'ouvrage
Contacts

Référence(s) bibliographique(s)

Non renseigné
Haut
Erreur | Zones Humides

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.