Agir ensemble

Dans le cadre d'une stratégie de CESP, il s'agit de changer les comportements des acteurs identifiés pour accroître leur appropriation des enjeux liés aux zones humides et, in fine, les engager à agir.

Connaître les acteurs pour mieux agir avec eux

La construction des actions collectives qui comprend la question de savoir avec qui nouer des partenariats, à quelles fins, à quels moment, pour combien de temps, etc. fait partie intégrante de la visée stratégique. « Faire avec… » est un principe d’action constitutif des politiques publiques. Il assure leur efficacité, leur légitimité, leur pérennité et leur capacité d’adaptation afin de répondre au mieux aux défis de la société. C’est en ce sens que la mobilisation des acteurs est un exercice complexe qui nécessite de se familiariser et de s’approprier des méthodes d’analyse stratégique des acteurs afin de mieux en gérer le nombre, de mieux atteindre ses cibles et de mieux se positionner dans un panorama d’acteurs en constante évolution.

Mieux agir avec eux consiste ainsi à se donner les moyens de mieux les connaitre pour mieux les reconnaître et faire naître ensemble des actions collectives qui préservent et restaurent efficacement et durablement les zones humides.

Connaître un acteur c’est donc appréhender le système dans lequel il évolue et agit. Ceci revient à dire que l’acteur dispose de plusieurs composantes (identité, marge de manœuvre, intentionnalités, interactions) que l’environnement dans lequel il évolue va plus ou moins contraindre (motifs, représentations, normes, intérêts, légitimité, etc.) et qu’il appartient aux partenaires de connaitre, au moins globalement, pour agir avec lui en « connaissance de cause ».

Caractériser des acteurs est une étape indispensable pour donner une dimension stratégique aux actions conduites en matière de préservation et de restauration des zones humides. Elle reste cependant trop souvent confondue, voire réduite, à un simple travail d'identification des acteurs, peu opérationnel. L’idée consiste à prendre le temps de comprendre les jeux d’acteurs existants sur un territoire de façon à mieux anticiper un certain nombre de comportements et ainsi mieux intégrer et répartir les acteurs associés à la démarche via les moyens adéquats.

Quels objectifs pour quels acteurs cibles ? quelles actions CESP pour quels résultats ?

Une action a pour but d'atteindre des objectifs clairs répondant à des problèmes (enjeux) connus en ciblant des acteurs précis ayant un "effet levier" vis-à-vis de ces objectifs.

- Objectifs 1 et 2 sur le centre de ressources milieux humides

- Objectifs 3, 4 et 5 à destination des acteurs ruraux

- Objectifs 6, 7 et 8 à destination des acteurs urbains

- Objectifs 9 et 10 à destination des décideurs

- Objectifs 11 à destination du grand public

- Objectifs 12, 13 à destination des acteurs de l'éducation et du droit

- Objectifs 14 et 15 à destination des gestionnaires d'espaces naturels

- Objectifis 16 et 17 à destination des acteurs du savoir et de la connaissance

- Objectif 18 et 19 à destination des acteurs de l'outre-mer

Evaluation de la stratégie

En raison des effets différés dans le temps des actions de CESP et des causes multifactorielles de la disparition et de la dégradation des zones humides, il est très difficile d'évaluer l'efficacité de telles actions sur l'état de ces milieux et les pressions qui s'exercent à leur encontre.

Les actions de communication, d’éducation, de sensibilisation et de participation (CESP) sont des mesures d’accompagnement et de facilitation. Sans connaissances, sans réglementation, sans fiscalité, sans opérations concrètes, elles ne sont rien, ou si peu de choses.

Le cadre d'action et d'évaluation de la stratégie de CESP s'appuie sur des données, outils et méthodes éprouvés, en source ouverte (open source) permettant d'accroître l’efficacité de ses actions en choisissant avec soin les objectifs à atteindre, les porteurs à mandater, les cibles à viser, les changements de comportement à atteindre.

Dans le cadre du modèle PER, la stratégie de CESP 2020-2030 propose un schéma de construction d’indicateurs de réponse pour suivre, de manière territorialisée, la mise en application des mesures prises pour réduire les pressions (réponse). Ces indicateurs de réponse peuvent être des indicateurs d’activité, de réalisation, de résultat ou d’impact.

Cela permet de guider l'évaluation des actions engagées ainsi que leurs effets sur la société.

Page mise à jour le 03/08/2022
Haut
Erreur | Zones Humides

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.