Le delta du Gediz en Turquie, un site-atelier pour la mise en œuvre d'une gestion intégrée | Zones Humides
 

Le delta du Gediz en Turquie, un site-atelier pour la mise en œuvre d'une gestion intégrée

Un concept de “sites ateliers” en Méditerranée a récemment été développé par la Tour du Valat (Site Ramsar de Camargue, France). À travers ce dispositif, ses équipes travaillent en étroite collaboration avec les populations locales impliquées dans la gestion de ces sites pour proposer des solutions aux enjeux de conservation à une échelle micro-régionale. Si les attendus diffèrent pour chaque site, cette approche permet de mener des recherches sur des questions-clés de conservation, et de promouvoir des processus de gestion intégrée et adaptative impliquant les principaux acteurs locaux et/ou nationaux.

Le delta du Gediz en Turquie est l’un des premiers sites-ateliers choisi. Situé aux abords immédiats d'Izmir - mégapole de 2,8 millions d’habitants – ce site est une des plus importantes zones humides, non seulement pour la Turquie mais aussi pour toute la région méditerranéenne. Le delta s'étend sur 40.000 ha et comprend une grande variété d'habitats, dont certains sont protégés par le réseau Natura 2000. Il s'agit notamment de marais côtiers, d’îles alluviales, de lagunes, de marais salés, de prairies inondées de manière saisonnière, des roselières, des zones de garrigue méditerranéennes, des salins et des zones agricoles. Près de 15.000 ha ont été désignés site Ramsar.

Le delta offre un refuge pour environ 290 espèces d'oiseaux différentes et accueille environ 50 000 à 90 000 oiseaux d'eau en hiver. Il accueille également nombre d’espèces menacées ou en voie de disparition au niveau mondial ou au niveau européen.
Aujourd’hui cette biodiversité est menacée, en particulier par la pollution, l’urbanisation grandissante et la construction de nouveaux barrages. La pression sur l’eau est également un enjeu majeur, suite à plusieurs années de sécheresse.
Plusieurs experts de la Tour du Valat participent donc depuis plusieurs années aux activités du site en coordination avec les autorités locales, les ONG, les universités et autres acteurs locaux. Le site est géré par Izku (une union formée par les municipalités locales) sous la direction du ministère de l'Environnement.

Sur la période 2011-2015, trois axes de travail ont donc été plus particulièrement développés :

  1. la protection de la biodiversité (en particulier des projets sur les roselières, les flamants roses et la gestion de l’eau)
  2. la gestion du site (travail sur le plan de gestion, cartographie des lieux…)
  3. la prise en compte des aspects socio-économiques (notamment l’analyse des acteurs et des processus de décision)

En savoir plus

- Dossier : Le delta du Gediz en Turquie, un site-atelier pour la mise œuvre d'une gestion intégrée (Tour du Valat)

- Source : L'info sur les zones humides méditerranéennes (Lettre d’informations de la Tour du Valat) n° 16 - mai 2014

- Site Ramsar en France

Page mise à jour le 16/06/2014
Haut