Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau 2020

Le dernier Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau prévient que le changement climatique affectera la disponibilité, la qualité et la quantité d'eau nécessaire à la jouissance des droits fondamentaux à l'eau potable et à l'assainissement pour des milliards de personnes.

Le changement climatique et l'augmentation de la fréquence et de l'intensité des événements extrêmes qui l'accompagnent - tempêtes, inondations et sécheresses - vont avoir plusieurs effets déletères :

  • apparition et aggravation des situations de «stress hydrique» ;
  • reduction des capacité d'auto-épuration de l'eau à cause de l'augmentation de la température de l'eau et la diminution de l'oxygène dissous ;
  • risques accrus de pollution de l'eau et de contamination par des agents pathogènes causés par des inondations ou des concentrations plus élevées de polluants pendant les périodes de sécheresse ;
  • modification des approvisionnement en eau pour l'agriculture - 69% des prélèvements d'eau douce - l'industrie, la production d'énergie et même la pêche à cause des menaces sur les ecosystèmes - en particulier les forêts et les zones humides - et la réduction de la biodiversité .

Le rapport souligne également qu'une mauvaise gestion de l'eau a tendance à exacerber les impacts du changement climatique, non seulement sur les ressources en eau mais sur la société dans son ensemble.

La protection des zones humides pour relever le défi

Les zones humides font partie des ecosystèmes qui sequestrent le plus de carbone et assurent un approviosionnement en eau de qualité - lorsqu'elles sont en bon état.

Leur préservation et leur restauration figure donc en bonne place parmi les solutions suggérées par les auteurs du rapport pour mettre en oeuvre deux stratégies complémentaires : l'adaptation et l'attenuation.

  • L'adaptation - combinaison d'options naturelles, techniques et technologiques, ainsi que des mesures sociales et institutionnelles pour atténuer les dommages et exploiter les quelques conséquences positives des changements climatiques. Elle est susceptible d’avoir des retombées favorables très rapides, principalement au niveau local.

  • L'atténuation - interventions humaines nécessaires pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) tout en exploitant les puits de carbone afin de diminuer la quantité de CO2 et autres GES présente dans l’atmosphère. Elle concernera de vastes zones géographiques mais avec des effets dont la montée en puissance pourra s’étaler sur des décennies.

En savoir plus

- Consulter le Rapport des Nations unies sur la mise en valeur des ressources en eau 2020

- Consulter le résumé pour les décideurs

Page mise à jour le 22/05/2020
Haut
Erreur | Zones Humides

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.