Cartographie des milieux humides - projet de recherche et développement

La direction de l’eau et de la biodiversité, accompagnée par une équipe scientifique composée de l’université de Rennes 2, de l’UMS PatriNat (OFB-MNHN), de l’Institut Agro, d’INRAE et de la Tour du Valat, se mobilise pour améliorer la connaissance au niveau national des milieux humides. Ces connaissances apporteront un appui certain au pilotage des politiques publiques de préservation, de gestion et de restauration des milieux humides.

L’importance de ces travaux avait été mise en lumière dans les propositions formulées dans le rapport « Terres d’eau, Terres d’avenir » [1], rapport de la mission parlementaire pour la préservation, la restauration et la valorisation des milieux humides.

Ainsi, est lancé un projet de cartographie nationale des milieux humides impliquant l’Office français de la biodiversité et les agences de l’eau.

Ce projet comprend deux phases :

 

- Une première phase de recherche et développement sur 2021 – 2022 (détaillée ci-dessous)

 

 

- Une seconde phase de production à partir de 2023

La phase R&D se structure en trois volets :

1.Pré-localiser les milieux humides à l’échelle nationale

La carte métropolitaine des milieux potentiellement humides produite en 2014 (INRAE, Institut Agro ; Berthier et al., 2014[2]) sera actualisée par le renouvellement des méthodes de modélisation et l’utilisation de nouvelles données de télédétection. Ces données de télédétection seront calibrées par des données de terrain tels que des sondages pédologiques et des relevés floristiques.

2.Cartographier les habitats naturels, semi-naturels et anthropiques des milieux humides dans 10 bassins versants expérimentaux

Sur la base de la classification définit par la typologie du Système d’information européen sur la nature (EUNIS)[3], les habitats (tourbières, roselières, marais salés...) seront déterminés à partir de données satellitaires Sentinel[4]. Cette classification permettra d’évaluer l’état des milieux humides en les regroupant en trois groupes : préservés, dégradés ou détruits. Ces cartes seront donc d’un grand intérêt pour élaborer, suivre et évaluer des programmes d’actions de protection, de préservation et de restauration des milieux humides.

3.Produire des indicateurs fonctionnels à partir d’images satellitaires

Des indicateurs fonctionnels des milieux humides seront produits annuellement et permettront d’évaluer la mise en œuvre des plans de gestion sur les milieux humides. Ces indicateurs offrent des perspectives intéressantes pour analyser les conséquences des aléas climatiques sur le fonctionnement des milieux humides[5].

En savoir plus

- Lettre du ministère de la transition écologie

- Plaquette de présentation du projet

- Site web du ministère de la transition écologie

 

Références

[1] rapport « Terres d’eau, Terres d’avenir », rapport de la mission parlementaire pour la préservation, la restauration et la valorisation des milieux humides.

[2] carte métropolitaine des milieux potentiellement humides produite en 2014 (INRAE, Institut Agro ; Berthier et al., 2014)

[3] La typologie Eunis est une classification des habitats naturels, semi-naturels et anthropiques des secteurs terrestres et marins d'Europe. Cette typologie est utilisable sur tout le territoire français métropolitain et sur tous types de milieux. La traduction en français, les mises à jour et les correspondances avec les typologies précédentes sont gérées par l'UMS PatriNat. Elles sont disponibles dans l'Inventaire national du patrimoine naturel : https://inpn.mnhn.fr/ (programme HABREF).

[4] Les données de Sentinel-1 et 2 seront mobilisées. Les satellites Sentinelle sont une famille de satellites d'observation de la Terre et d’instruments embarqués, développés par l'Agence spatiale européenne dans le cadre du programme Copernicus de l’Union européenne). La mission Sentinel-1 est composée d'une constellation de deux satellites en orbite polaire, fonctionnant jour et nuit et réalisant des images radar pouvant acquérir des images quelles que soient les conditions météorologiques. Les satellites Sentinel-2 fournissent l'imagerie optique haute résolution permettant l'observation des sols (utilisation des sols, végétation, zones côtières, fleuves, etc.) ainsi que le traitement des situations d'urgence (catastrophes naturelles...).

[5] Cartographie des zones humides par télédétection : approche multi-scalaire pour une planification environnementale - Sébastien Rapinel, Bernard Clément et Laurence Hubert-Moy

Page mise à jour le 14/06/2021
Haut
Erreur | Zones Humides

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.