Les typologies fonctionnelles des zones humides

Certaines typologies de zones humides ont été créées pour distinguer les sites selon leur fonctionnement écologique. En voici quelques exemples.

 Functional Assessment of European Wetlands Ecosystems-FAEWE

Le programme européen « Functional Assessement of European Wetlands EcosystemsFAEWE », porte sur l’évaluation fonctionnelle des zones humides et propose une méthode (Functional Assessement Procedures-FAPs) en utilisant la notion d’Unité hydrogéomorphologique (HydroGeoMorphic Unit-HGMU). Les HGMU sont des aires spatiales aux caractéristiques géomorphologiques, l’hydrologiques et/ou hydrogéologiques homogènes, ainsi que des propriétés pédologiques et sédimentaires distinctes.
Cette méthode est inspirée de l’approche hydrogéomorphologique (Hydrogeomorphic Approach, HGM) mise au point pour évaluer les fonctions et valeurs des zones humides, elle comprend une classification hydrogéomorphologique des zones humides.

Zones humides potentielles /effectives / efficaces

L’équipe de recherche dirigée par P. Mérot de l’INRA de Rennes a travaillé sur l’hydrologie et le devenir des fertilisants et des micro-polluants dans six petits bassins versants du Massif armoricain. Elle a proposé une approche novatrice pour rendre compte de la variabilité fonctionnelle des zones humides ainsi qu’un modèle servant à distinguer les zones humides (Potentielle, Effective, Efficace-PEEE). Cette démarche différencie, et permet de délimiter les zones humides dites « potentielles », « effectives » et « efficaces ».

- Une zone humide « potentielle » est une « surface susceptible d’héberger une zone saturée en eau pendant une période suffisamment longue pour qu’elle lui confère des propriétés d’hydromorphie ».
- Une zone humide « effective » est une « zone dans laquelle la saturation en eau atteint 100% en période hivernale ».
- Une zone humide « efficace » est une « surface jouant un rôle significatif pour une fonction donnée.
Ces différentes zones humides s’imbriquent les unes dans les autres (dans l’ordre de la description) ou se superposent.

Typologie fonctionnelle établie pour des milieux humides

Page mise à jour le 22/09/2015
Haut