Lac, Etangs, Plans d’eau, Mares et Zones humides : Quelles différences ?

Selon la convention de Ramsar, les lacs, les étangs d’arrière-dunes, les lagunes, les étangs saumâtres, les mares anthropiques et les retenues d’eau ainsi que les rivières et les ruisseaux sont des zones humides. Cependant la réglementation française pour l'application de la police de l’eau leur donne 3 statuts différents,  « plans d’eau »,  « cours d'eau » et « zones humides ». Néanmoins, leurs berges des plans d’eau et cours d’eau peuvent être qualifiées au cas par cas de zones humides. Une mare est une cuvette qui se remplit d’eaux de pluie, de ruissellement ou de résurgences. Elle peut être décrite par les critères suivants : - Naturelle ou anthropique - Petite taille < 0.5 hectares - Peu profonde <3m - Profil en travers dépendant de l’origine de son origine. Un lac a presque toujours : - Une profondeur supérieure à 20 m - 2 couches d'eau distinctes séparées par une couche où s'opère un lent brassage des eaux. Ces deux couches distinctes présentent des différences principales thermiques, de taux d'oxygène et d'éclairement. Un étang  présente les spécificités suivantes :  - Une circulation de l’eau est lente voire nulle - Une profondeur le plus souvent comprise entre 5 et 65283 m - Une seule couche d'eau. - Une digue - Une alimentation direct par le réseau hydrographique ou par dérivation d'eau de surface (ex: cours d'eau)

Apparaît dans le livre: 
Foire aux questions (FAQ)
Page mise à jour le 10/09/2015
Haut
Erreur | Zones Humides

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.