Restauration de fortin d’Ischia Nova et aménagement d’un écomusée. (Etang de Biguglia)Ramsar

Page mise à jour le 09/02/2018
Créée le 22/11/2013

L'opération

Type d'ingénierie écologique Restauration et réhabilitation
Type de génie écologique Non renseigné
Enjeux (eau, biodiversité, climat) Qualité de l’eau
Continuité écologique
Bon état des habitats
Conservation d’espèces patrimoniales
Contrôle des espèces invasives

Début des travaux
Fin des travaux
septembre 2008
septembre 2010
Surface concernée par les travaux 0.04 ha

La zone humide dans la partie restaurée

Type de milieu (Ramsar) J - Lagunes côtières saumâtres/salées
Type de milieu (SDAGE) Marais et lagunes côtiers
Type hydrogéomorphologique Estuarien et côtier

Contexte réglementaire Réserve Naturelle de Corse
Autres NATURA 2000, ZPS, ZSC, ZICO, ZNIEFF, PLU.
Loi Non concerné

Références au titre des directives européennes
Référence de la Masse d'eau FRET01
Référence du site Natura 2000
FR9400571

Localisation

Pays France
Bassins Corse
Région(s)CORSE
Communes(s)HAUTE-CORSE (2B)
BIGUGLIA (2B037)
BORGO (2B042)
FURIANI (2B120)
LUCCIANA (2B148)


Les objectifs du maître d'ouvrage

La surveillance du site
La valorisation du site et d’accueil du public
Le maintien de l’activité piscicole traditionnelle, réhabilitation des équipements de pêche
La sauvegarde du patrimoine historique de la région périurbaine bastiaise

Le milieu et les pressions

L'étang de Biguglia abrite près de 480 taxons végétaux en raison de la diversité des milieux (salés, saumâtres, dulçaquicoles). Parmi les espèces floristiques remarquables, on peut citer le tamaris d’Afrique (Tamaris africana), la sagittaire (Sagittaria sagittifolia), dont Biguglia est la seule station connue de Corse, mais aussi l’hibiscus à cinq fruits (Kosteletzkya pentacarpos). L’étang de Biguglia est un des sites français les plus importants pour ses effectifs hivernaux d'oiseaux d'eau (10 000 à 30 000 individus). Environ 230 espèces d’oiseaux ont été recensées à Biguglia. On peut y rencontrer la foulque macroule (Fulica atra), le fuligule morillon (Aythya fuligula) et le fuligule milouin (Aythya ferina). Au niveau des amphibiens, on retrouve 5 espèces parmi lesquelles on peut citer le discoglosse sarde (Discoglossus sardus), la rainette sarde (Hyla sarda) et la grenouille de Berger (Rana esculenta). Les reptiles sont représentés par 6 espèces, avec notamment une population importante de cistudes d’Europe (Emys orbicularis). Situé en zone périurbaine, cette zone humide est soumise à de multiples pressions (pression d’urbanisation, pollutions diverses, dérangement de la faune,…).
Carte locale de la réserve naturelle de l'étang de Biguglia
Carte locale de la réserve naturelle de l'étang de Biguglia

Les opportunités d'intervention


Dès les années 60, un achat du plan d’eau par le Conservatoire du Littoral est envisagé. Interpellé par la vulnérabilité de ce milieu, menacé par la pollution et la spéculation, François Giacobbi, alors Président du Conseil général de la Haute-Corse, engage la collectivité départementale dans l'acquisition du plan d'eau réalisée le 20 octobre 1988. L'acquisition foncière publique permet de maîtriser certaines menaces ou encore de réglementer une partie des usages responsables de perturbations pour le milieu Cependant, acquérir la zone humide n’est pas suffisant, et, pour assurer durablement sa protection, François Giacobbi souhaite la faire doter, avec le concours du ministère de l’environnement, du statut de réserve naturelle, ce qui est fait par décret en date du 9 août 1994. L’année suivante, l’Etat confie la gestion de cette nouvelle réserve naturelle, par le biais d’une convention, au Département de la Haute-Corse. Ce dernier, grâce à la création d’un service spécifique, gère depuis cette date la réserve naturelle de l’étang de Biguglia en assurant sa protection ainsi que sa mise en valeur écologique et patrimoniale. Elément pittoresque et incontournable du paysage de l’étang, le Fortin, dont l’état au fil des décennies s’était fortement dégradé, méritait lui aussi d’être conservé, réhabilité et valorisé. Le permis de construire, en vue de la réhabilitation du Fortin, est obtenu en novembre 2005 suite à enquête publique et après avis favorable du comité consultatif de la RN, du Conseil des sites de Corse ainsi que du Conseil national de protection de la nature. La réalisation d’une étude d’impact, en concertation avec les services de l’Etat compétents, a permis à ces instances de se prononcer en faveur du projet.

Les travaux et aménagements


Afin de réduire au maximum l’impact des nuisances dues à l’arrivée des visiteurs aux abords de la passerelle, la zone de stationnement des véhicules est volontairement implantée en périphérie du site protégé. De ce fait, l’accès à l’écomusée s’effectue uniquement à pied en empruntant un cheminement balisé et aménagé d’environ 800 mètres. L’espace muséographique ainsi que le laboratoire de recherches écologiques sont aménagés au cours de l’année 2010. La sauvegarde du patrimoine immatériel, tels que la langue et la toponymie, a également été prise en compte puisqu’un effort important a été fait pour intégrer la langue corse au parcours muséographique. Sont aussi implantés dans les locaux attenants aux salles d’exposition, les pôles administratif, scientifique et culturel du service de la réserve naturelle. Dernière étape des travaux d’aménagement : la mise en place de la passerelle reliant l’îlot à la berge ouest. Parallèlement à ces travaux, la collectivité départementale réhabilite également les équipements de pêche, rénove un logement pour les pêcheurs dans l’aile sud du Fortin et entreprend l’aménagement paysager de l’îlot et de ses abords en harmonie avec les objectifs de valorisation du site et d’accueil du public.
Le Fortin d’Ischia Nova au début des travaux de rénovation  Octobre 2008 Réserve Naturelle de l’Etang de Biguglia
Le Fortin d’Ischia Nova au début des travaux de rénovation Octobre 2008 Réserve Naturelle de l’Etang de Biguglia
Le fortin rénové 2010 Réserve naturelle de l’Etang de Biguglia
Le fortin rénové 2010 Réserve naturelle de l’Etang de Biguglia

La démarche réglementaire

Déclaration d’Utilité Publique


La gestion


- Gestion assurée par le service gestionnaire de la RNEB (entretien des abords, débroussaillage, entretien des aménagements, nettoyage des déchets,…). Ces actions sont prévues dans le plan de gestion de la RN. - Régie de recettes entre juin et septembre.

Le suivi

- Comptabilisation du public sensibilisé sur le fortin (Scolaires/particuliers)
Vue du fortin, crédit Alain Gauthier
Vue du fortin, crédit Alain Gauthier

Le bilan et les perspectives

L’écomusée reçoit en moyenne un total de 8 000 visiteurs par an, dont près de 50% de scolaires. Les classes proviennent de tout le département avec, bien entendu, une présence très marquée – du fait de leur proximité géographique avec la réserve naturelle – des établissements de la zone urbaine et périurbaine dite du « Grand Bastia ». Fort de ces premiers résultats encourageants, et qui sont déjà pratiquement conformes aux attentes en termes de fréquentation, le Département de la Haute-Corse, s’appuyant sur la réserve naturelle et son écomusée, souhaite pouvoir diversifier et cibler les publics en adéquation avec le contexte patrimonial de la réserve naturelle. Désormais, l’objectif majeur à atteindre consiste à concilier de manière optimale les missions fondamentales de conservation et d’étude du milieu avec celles, toutes aussi importantes, dédiées à la sensibilisation.

La valorisation de l'opération

La collectivité concentre ses efforts sur l’accueil physique des usagers géographiquement les plus proches de l’étang, c’est-à-dire ceux dont les attitudes quotidiennes peuvent avoir une influence directe sur l’état sanitaire du milieu, avec une attention toute particulière envers le jeune public. Le but affiché est d’encourager, grâce à la connaissance, la réappropriation par les résidents permanents ou temporaires du « Grand Bastia » du patrimoine de la zone humide afin d’en assurer, par leur implication, une meilleure protection et d’utiliser ce patrimoine comme un facteur de développement durable mettant en accord les activités économiques, sociales et culturelles avec le respect des contraintes liées à la gestion d’un site classé. Lieux stratégiques d’accueil et d’information, l’écomusée et les aménagements qui le complètent doivent donc permettre de sensibiliser l’importante population vivant autour de l’étang, et sur les 180 km² de son bassin versant, aux problématiques de gestion de la réserve naturelle ainsi qu’aux enjeux environnementaux du XXIe siècle. Faire connaître pour mieux conserver, telle est la mission confiée à l’écomusée.

Coûts

1 763 480 € TTC

Coût des études 131606
Coût des acquisitions Non renseigné
Coût des travaux et aménagement 1487110
soit, le coût à l'hectare : 3794.00 
Coût de la valorisation Non renseigné
Coût total de l’opération 1618716

Partenaires et maître d'ouvrage

Partenaires financiers et financements - Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) - Fonds National d’Aménagement et de Développement du Territoire (FNADT) - Collectivité Territoriale de Corse (CTC)
Partenaires techniques du projet


Maître d'ouvrage Conseil Général de Haute-Corse

Contacts Valentini Georges
  Ecomusée du Fortin – Route de l’étang

ecomusee@cg2b.fr

Référence(s) bibliographique(s)

Non renseigné
Haut
Erreur | Zones Humides

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.