Recueil d'actions - Capitale française de la Biodiversité 2019

L’édition 2019 du concours Capitale française de la Biodiversité a mis en avant les actions des communes et inter-communalités françaises autour du thème « Climat : la nature source de solutions », agissant de manière conjointe contre le changement climatique et l’érosion de la biodiversité via des solutions fondées sur la nature.

On entend par « solutions fondées sur la nature » les actions de préservation, de gestion et de reconquête des écosystèmes. Elles visent à favoriser à la fois l’atténuation (captage et stockage du carbone) et l’adaptation (protection contre les tempêtes, les inondations, les glissements de terrain) au changement climatique. Ces solutions naturelles sont efficaces et peuvent compléter ou se substituer aux infrastructures grises classiques utilisées dans l’aménagement du territoire. Elles sont multifonctionnelles, apportant outre les bénéfices à la biodiversité et au climat, des avantages en termes de cadre de vie et de santé, le tout à moindre coût pour les collectivités. Les solutions fondées sur la nature s’appliquent à tous les milieux, agricoles, forestiers, aquatiques et urbains, et à toutes les échelles, pour garantir la résilience des territoires face aux changements globaux.

Les zones humides ... solutions fondées sur la nature ... intéréssantes pour le climat ...

Les zones humides ont un rôle essentiel et peu coûteux pour freiner et s’adapter au changement climatique, en particulier du fait de leur capacités de régulation hydrologique, d’épuration ou d’atténuation de l’énergie des vagues en zone littorale (ex : mangroves), et qu’ils offrent une opportunité sans précédent pour augmenter la résilience de la société française en tant que solutions fondées sur la nature, tant en métropole qu’en Outre-Mer

A titre d'exemple : Les tourbières sont les écosystèmes possédant la plus forte densité de carbone (1400T/ha pour 2 mètres d’épaisseur de tourbe, Roßkopf et al., 2015) et qu’elles sont également considéréescomme les milieux naturels les plus efficaces pour le stockage du carbone à long terme (Joosten & Couwenberg, 2008). La valeur économique de leur fonction de puits de carbone est la plus élevée de tous les écosystèmes terrestres de France métropolitaine, estimé à plus de 150 000 € par hectare (EFESE, 2019).

Différentes actions présentées dans ce reccueil assure la préservation et/ou la restauration des zones humides :

- Traduction du volet « adaptation » du Plan Climat dans le PLU-H - Métropole de Lyon - Capitale française de la biodiversité 2019 (Zones humides) p 6

- Orientation d’aménagement programmé « Trame Verte et Bleue et Biodiversité » -Saint-Lunaire - Meilleure petite ville pour la biodiversité 2019 (Zones humides) p 8

- La trame verte, pour une ville résiliente face au changement climatique-  Lomme (Zones humides) p 20

- Réalisation d’un diagnostic des milieux naturels et littoraux - Communauté d’Agglomération du Nord Grande-Terre - Guadeloupe p 24

- Articulation des documents de planificationavec les enjeux de biodiversité - Communauté de communes Val d’Ille-Aubigné (Prairies humides) p 28

- Orientation d’Aménagement et de Programmation « Paysage et Biodiversité » - Grenoble-Alpes Métropole - Mise à jour d’une action identifiée en 2017 (inventaire zones humides)

- Restauration des abords du canal de Bernica - Saint Paul - Reunion (Mangroves, prairies humides) p 45

- Aménagement et valorisation du quai de la Gourdine - Communauté d’agglomération de Marne et Gondoire (prairies humides, roselières) p 67

- Diagnostic participatif de l’îlot de chaleur urbain - Bourg-en-Bresse (Zones humides) p 86

- Sauvegarde de la Vallée de l’Yvette - Champlan (Prairie humide, roselières) p 88

- La nature source de solutions - Lille (Tourbières, roselières, aulnaies, saulaies) p 92

- Création d’un club climat citoyen dans le cadre du PCAET - Communauté d’agglomération de Marne et Gondoire (Zones humides) p 104

 

Le concours Capitale française de la Biodiversité

Depuis 2010, le concours Capitale française de la Biodiversité identifie, valorise et diffuse les meilleures pratiques des communes et intercommunalités françaises en matière de préservation et de restaurations de la nature, en milieu urbain comme rural. Il est organisé par Plante & Cité, centre technique national sur les espaces verts et la nature en ville, par l’Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (département biodiversité de l’Institut Paris Région) et par l’Office français de la biodiversité, avec le ministère de la Cohésion des territoires et des collectivités territoriales, le ministère de la Transition écologique et solidaire et le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (CEREMA). Mais il s’appuie aussi sur de nombreux autres partenaires, réunis au sein de son Comité scientifique et technique en charge de l’évaluation des candidatures, voire de l’animation régionale du concours à l’instar de l’Agence régionale de la Biodiversité Provence-Alpes-Côte d’Azur (ARPE-ARB). Au-delà d’un concours qui permet de désigner la Capitale française de la Biodiversité de l’année et les meilleures collectivités par catégorie de taille, l’opération est avant tout un dispositif de sensibilisation, d’animation territoriale et d’échanges entre acteurs locaux. Les nombreux ateliers et visites de terrains organisés partout en France chaque année en témoignent.

En savoir plus

- Les meilleures actions mises en œuvre par les participants sont réunies dans ce recueil

- Les actions des éditions passées sont a retrouver sur le site web de l’opération

 

Page mise à jour le 23/03/2020
Haut
Erreur | Zones Humides

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.