Les lauréats du Prix Ramsar pour la conservation des zones humides ont été désignés

Le 59eme Comité permanent de la convention de Ramsar, qui s'est tenu du 23 au 27 mai 2022, a désigné les quatre lauréats du Prix Ramsar.

Le Prix Ramsar pour la conservation des zones humides a été créé par les Parties contractantes de la convention de Ramsar sur les zones humides pour reconnaître et récompenser les contributions de particuliers, d'organisations et de gouvernements du monde entier à la promotion de la conservation et de l'utilisation rationnelle des zones humides.

Ce prix sera remis officiellement à l'occasion des conférences des parties (COP) trisannuelle de la convention de Ramsar qui aura lieu à Genève du 5 au 13 novembre 2022.

Le Prix du mérite Ramsar décerné à Jérôme Bignon

Le prix du mérite est décerné en reconnaissance d’une contribution ou d’un engagement de longue date en faveur de la conservation et de l’utilisation rationnelle des zones humides et des principes Ramsar.

C'est donc M. Jérôme Bignon, ancien parlementaire, Président de l'association Ramsar France qui a été récompensé pour son dévouement et sa contribution de longue date, dans le cadre de différentes fonctions, à la conservation des zones humides de France, grâce à l’adoption d’une législation visant à améliorer la conservation des zones humides.

Jérôme  Bignon a consacré sa vie à la préservation des espaces naturels, notamment des milieux marins, côtiers et de zones humides. En tant qu’élu de sa région, la Somme et la Picardie, dans le nord de la France, il a œuvré dans le cadre de ses nombreux mandats locaux (en qualité de maire, conseiller départemental ou conseiller régional) à la prise en compte de ces écosystèmes.

M. Bignon a défendu ses convictions sur la conservation des zones humides au niveau national, en qualité de député pendant de nombreuses années puis de sénateur. Il a notamment contribué à la loi du 14 avril 2006 relative aux parcs nationaux et a été rapporteur du projet de loi du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité.

En collaboration avec sa collègue, Mme Frédérique Tuffnell, M. Bignon a également rédigé le rapport "Terres d’eau, terres d’avenir. Faire de nos zones humides des territoires pionniers de la transition écologique", remis au Premier ministre français à l’occasion de la Journée mondiale des zones humides de 2019.

Désormais retraité, il poursuit son engagement en continuant à sensibiliser les élus et les citoyens à l’importance des zones humides.
Il est président de l’Association Ramsar France depuis sa création et préside également le Comité d'orientation de l'Office français de la biodiversité.

A NOTER

Une mention spéciale à l'association française PEGAZH qui a atteint la seconde marche, manquant de peu le Prix des jeunes champions des zones humides pour son engagement à faire découvrir les zones humides, renouvellé chaque année depuis plus de 20 ans, notamment au moment de la Journée mondiale des zones humides.

Félicitation à eux pour leurs mobilisations fortes et renouvelées chaque année pour senbiliser les acteurs de leurs territoires à la préservation et restauration des zones humides

 

Les autres prix Ramsar

Le Prix Ramsar de la Convention de Ramsar pour l’utilisation rationnelle des zones humides, en reconnaissance d’une contribution importante à l’utilisation durable à long terme des zones humides.

  • M. Masayuki Kurechi, membre du réseau Ramsar du Japon, est récompensé pour son engagement à long terme en faveur des voies de migration Asie-Australasie et de la conservation des oiseaux migrateurs, son action ayant permis le rétablissement d’espèces d’oiseaux menacées.

Le prix de la Convention de Ramsar pour l’innovation relative aux zones humides, en reconnaissance d’une contribution à la conservation et à l’utilisation rationnelle des zones humides au moyen d’une technique ou d’une approche innovante.

  • Mme Carla Ximena Giraldo Malca, Pérou, est récompensée pour son action en faveur la durabilité de la zone humide de Los Pantanos de Villa, en collaboration avec la municipalité locale. Ses travaux ont permis de faire entendre la voix des enfants, dans le cadre de l’initiative « Gardiens de la zone humide de Los Pantanos de Villa », la loi prévoyant désormais qu’ils participent aux décisions visant à protéger cette zone marécageuse.

Le prix de la Convention de Ramsar pour les jeunes champions des zones humides, qui récompense des jeunes âgés de 18 à 30 ans ayant contribué à l’utilisation rationnelle des zones humides.

  • Mme Fernanda Samuel, Coordinatrice nationale pour la protection et la restauration des mangroves, est récompensée pour son action continue en faveur de la protection et de la restauration des zones humides de mangrove au large des côtes de l’Angola.

 

En savoir plus

- La convention de Ramsar

- Les prix Ramsar

Page mise à jour le 27/06/2022
Haut
Erreur | Zones Humides

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.