12e réunion du Comité des zones humides méditerranéennes

Travailler ensemble pour l'avenir des zones humides méditerranéennes

La 12e réunion du Comité des zones humides méditerranéennes (Paris, du 7 au 10 Février 2016 au Palais de la Porte Dorée) rassemblera des représentants de gouvernements, des organisations nationales et internationales, et des experts de zones humides de tous les pays méditerranéens pour discuter du Cadre d'action 2016-2030 intitulé «Les zones humides pour le développement durable dans la région méditerranéenne». La Ministre Ségolène Royal clôturera la réunion et lancera officiellement le Cadre d'action lors d'une cérémonie à laquelle tous les ambassadeurs des pays de la Méditerranée à la France et à l'UNESCO sont invités, ainsi que des représentants des institutions françaises travaillant dans la région.

Le Cadre propose plus de 80 actions pour mettre fin à la dégradation des zones humides, pour restaurer celles qui peuvent encore être remises en bon état, et pour faciliter l'utilisation durable des ressources et des services fournis par ces écosystèmes. Les zones humides sont l’une des ressources naturelles les plus méconnues de la planète et pourtant parmi les plus importantes. Elles jouent un rôle capital dans l'approvisionnement et le maintien de la bonne qualité de l'eau douce, dans la réduction de l’impact des inondations en tant qu’infrastructures vertes, et ont un rôle important dans l'atténuation des impacts du changement climatique. Elles sont également une source de nourriture et de matières premières, elles constituent l'habitat de nombreuses espèces, et dans de nombreux cas une attraction pour le tourisme. Le Cadre d’action a été conçu comme une contribution anticipée pour aider les pays à atteindre certains des Objectifs de Développement Durable approuvés par les Nations Unies en Septembre 2015.

Vidéo de Mme Ségolène Royal, Ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie en faveur des zones humides from MedWet on Vimeo.

Il est prévu qu'en 2030, grâce à un engagement actif des pays de la Méditerranée et de la communauté des donateurs, les zones humides bien gérées apporteront une contribution importante au bien-être des populations de la région et au bon fonctionnement des systèmes naturels, en particulier les cycles de l'eau et du climat, essentiels pour un développement socio-économique sain.

Le Comité qui se réunit à Paris est l'organe décisionnel de l'Initiative pour les zones humides méditerranéennes (MedWet) créé il y a plus de 20 ans pour arrêter la perte de zones humides dans une région où les ressources en eau sont extrêmement rares. Pourtant, l'urbanisation, le développement des infrastructures et l'augmentation de l'agriculture ont causé la disparition de ces écosystèmes aquatiques et les services importants qu'ils fournissent à la nature et la population.

MedWet est la plus ancienne des 15 initiatives régionales de la Convention sur les zones humides (nommée « Convention de Ramsar »), un traité international qui réunit 170 pays et a été signé en 1971 dans la ville iranienne de Ramsar. Lors de sa dernière réunion tenue en Uruguay en Juin 2015, les pays membres de la Convention ont approuvé un Plan stratégique pour la période 2016-2024. MedWet vise à mettre en œuvre efficacement le plan de Ramsar en Méditerranée par la mobilisation des gouvernements, des organisations de la société civile, des centres de recherche et la communauté des donateurs dans un effort commun pour parvenir à un développement plus durable et de longue durée.

Contact

Maïlis Renaudin, Chargée de communication MedWet

Tel +33490970679 Mob: +33645002077 - mail: mailis@medwet.org

Site web: medwet.org     Facebook MedWetOrg    Twitter @MedWetOrg

Voulez-vous en savoir plus sur les zones humides? Regardez notre dessin animé

En savoir plus

- Communiqué de presse en français

- Communiqué de presse en anglais

- Site internet de Medwet

Page mise à jour le 05/02/2016
Haut
Erreur | Zones Humides

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.